En Mai, empêche-moi d’emprunter !

sun-wearing-sunglassesPlein soleil sur les taux en ce mois de mai qui s’annonce particulièrement radieux pour les heureux emprunteurs…

Nous pouvons presque dire que c’est du jamais-vu, les taux sont retombés à un niveau jamais vu depuis plus de 5 ans.

Plus que jamais, en Mai empêche-moi d’emprunter !

 Voici un petit aperçu des conditions que l’on peut trouver ce mois-ci.

Tout d’abord, les taux fixes, avec un exemple de mensualité hors assurances pour 150.000 € empruntés.

  • Sur 7 ans. Taux de 1.90%. Soit 1908 € / mois hors assurances pour 150.000 € empruntés.
  • Sur 10 ans. Taux de 2.25%. Soit 1397 € / mois                              «  »
  • Sur 12 ans. Taux de 2.35%. Soit 1196 € / mois                              «  »
  • Sur 15 ans. Taux de 2.40%. Soit 993 € / mois                              «  »
  • Sur 18 ans. Taux de 2.60%. Soit 870 € / mois                              «  »
  • Sur 20 ans. Taux de 2.70%. Soit 809 € / mois                              «  »
  • Sur 22 ans. Taux de 3.05%. Soit 780 € / mois                              «  »
  • Sur 23 ans. Taux fixe 3.20%. Soit 769 € / mois                           «  »
  • Sur 25 ans. Taux de 3.25%. Soit 731 € /mois                              «  »
  • Sur 30 ans. Taux de 3.70%. Soit 690 € / mois                              «  »

Nous pensons également que les taux variables sécurisés et capés méritent une attention toute particulière.

Nous vous offrons un rapide comparatif, toujours pour 150.000 € empruntés.

Dans cet exemple, vous empruntez sur 20 ans. Il est aujourd’hui possible de démarrer avec un taux de 2.20%.

La mensualité de départ serait donc de 773 € hors assurances. Sur le papier, par rapport à un taux fixe, cette mensualité est moins importante que les taux fixes sur 20 ans & 22 ans, tout en étant équivalente au taux fixe 23 ans, n’est-ce pas ?

Ce taux de 2.20% n’est évidemment pas garanti sur toute la durée. En effet, il est garanti à taux fixe pendant les 3 premières années. Une fois la période de 3 ans terminée, ce taux peut monter jusqu’à 3.90 %.

Quel impact pour moi ?

Quand le crédit entre dans sa phase de variabilité, vous avez le choix, tous les ans, à la date anniversaire du prêt : soit de conserver la même mensualité, soit de conserver la même durée. Très concrètement, dans notre exemple, cela donne :

  1. En conservant la même mensualité, le prêt pourrait s’allonger jusqu’à 284 mois, soit 23 ans et 9 mois.
  2. En conservant la même durée, la mensualité pourrait augmenter jusqu’à 882 € (soit 109 € d’augmentation)

Ainsi, le PIRE scénario serait de subir un allongement jusqu’à 23 ans et 9 mois. La mensualité équivalant à une solution à taux fixe sur 23 ans, il faut reconnaitre que le pire scénario vous serait défavorable. Le taux fixe, lui, ne bougera pas. Le taux et la durée sont garantis, à l’abri de toute variation. 23 années contre 23 années et 9 mois, évidemment, en toute transparence sans calcul compliqué, la solution à taux variable apparait défavorable. Oui, vous pouvez payer votre crédit jusqu’à 9 mois de plus que son équivalent à taux fixe.

Cependant, nous attirons votre attention sur le fait que l’allongement du prêt jusqu’à 284 mois correspond au scénario extrême, à savoir bénéficier du taux fixe de 2.20% pendant 3 ans puis « subir » le taux de 3.90% pendant 20 ans et 9 mois par la suite.

Et donc ?

Le produit est construit en additionnant une marge fixe de la banque + un taux variable, l’Euribor 3 mois. L’addition de ces 2 parties (la fixe, connue d’avance, et l’Euribor 3 mois, au jour anniversaire de votre emprunt) déterminera le taux qui sera appliqué à votre emprunt.

Petit rappel de l’historique des variations de l’Euribor 3 mois, ici fr.euribor-rates.eu/euribor-taux-3-mois.asp

Grâce à ce rappel historique et statistique remontant à 1999 (date de création de l’indice), nous pouvons constater que les taux varient. Ainsi, sur 15 ans, avec ce type de produits, vous auriez évidemment été confronté à des périodes où votre taux aurait connu des pics pendant lesquels vous auriez payé 3.90%. C’est évident. En contrepartie, vous auriez aussi connu une période où vous vous auriez bénéficié d’un taux bas.

Cet exemple statistique permet de mieux appréhender la question « vais-je uniquement subir la hausse des taux, est-ce que je vais toute le temps payer 3.90% ? ». Dans notre exemple, si la période de variation vous propose quelques années à 3% au lieu de 3.90%, alors vous ne dépasserez pas les 23 ans et vous serez gagnants sur le taux fixe.

Ce produit est adapté aux prêts supérieurs à 20 ans. Les taux courts sont tellement bas qu’aucune solution variable ne peut surpasser le rendement d’un taux fixe.

Par contre, si vos moyens et vos objectifs en terme de mensualité sont compris entre 22 et 25 ans, alors la réflexion pour s’orienter vers ce type de solution variable doit être menée, sans être 100% réfractaire à la simple notion de « taux variable ».

Les taux variables incompréhensibles, non capés, dont le coût explose dans tous les sens (mensualité et durée), sachez que ça n’existe plus !

Les solutions commercialisées actuellement sont totalement transparentes et compréhensibles. En tant que courtiers, nous sommes justement là pour vous donner le choix de manière exhaustive et vous présenter l’ensemble des solutions qui s’offrent à vous.

Évidemment, chaque projet et chaque sensibilité sont uniques, aussi n’hésitez pas à nous contacter pour toute étude personnalisée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.